01audio-video : Le son, la musique et la video



Kaiser Chiefs et Good Shoes à l'Olympia

5 Juin 2007 - Photos : Pascal Codron



    La tournée du groupe de Leeds, amorcée avec la sortie en février de son deuxième album Yours Truly, Angry Mob, passe ce soir par l'Olympia. Le groupe s'envole dès demain pour les Etats-Unis où les Kaiser Chiefs assureront quelques dates avant de revenir fouler le sol Européen pour la saison des festivals. La première partie est assurée par des compatriotes, la nouvelle sensation Londonienne des Good Shoes, récemment passés avec les Rakes à l'Elysée Montmartre.

Kaiser Chiefs à l'Olympia
Petit problème technique, la liste sur laquelle figure mon nom n'est pas parvenue jusqu'à l'Olympia. Il est 19h45 ... 20 heures, toujours rien ! Pendant qu'on cherche une solution, je ronge mon frein tout en sentant cette première partie m'échapper ...

Kaiser Chiefs, Arctic Monkeys, Bloc Party, Art Brut ou Field Music hier, Guillemots, The Kooks, Klaxons ou encore Good Shoes aujourd'hui ... Cette profusion de groupes anglais propulsés sur le devant de la scène donne le tournis ! Ils feraient presque passer Les Libertines, Coldplay et Franz Ferdinand pour des vieux de la vieille ... 20h15, Je me fraye enfin un chemin dans la foule pour m'approcher de la scène. Les Good Shoes viennent d'attaquer "Morden" ... Au moins, celle-là, je ne l'aurai pas loupée ! Puisant aux sources du punk et de l'indie rock y mêlant un zest de new wave, Good Shoes n'a pas son pareil pour aligner des pop-songs pétillantes et dansantes. La preuve, les singles pleuvent et ce n'est pas cet excellent "Morden" qui me contredira. Pas encore sorti en maxi mais il fait déjà danser le public qui semble parfaitement le connaitre ! Après un lapidaire "We Are Not The Same" rescapé du premier EP sorti en 2006 et repris sur l'album Think Before You Speak (mars 2007), la prestation des Londoniens s'achèvent sur "All In My Head", titre à la mélodie accrocheuse et aux riffs qui nous ramènent immanquablement à Blur. Même si je n'ai pu goûter que trois titres des Good Shoes, leur fraîcheur et leur simplicité en live sont indéniables et ils gagnent à être revus dans de meilleures conditions !
Vers 21 heures, l'attente et la chaleur commencent à avoir raison de la patience du public. Il faut dire qu'il fait particulièrement chaud ce soir et que, dans la fosse, la foule est maintenant très dense. L'Olympia n'affiche peut être pas complet mais on ne doit pas en être loin ... Enfin, les lumières s'éteignent et on perçoit, au fond de la scène, le logo géant des Kaiser Chiefs qui se met en place. Quand les musiciens arrivent, c'est une véritable folie qui s'empare de la foule. Ricky Wilson, chanteur du groupe, véritable pile électrique et roi du pogo (il ne cesse de sauter, soit sur place soit en s'élançant de l'estrade où est placée la batterie), fait son entrée en scène par un saut remarquable et récompense le public de son attente en attaquant tout de suite par un tube, le génial "Everyday I Love You Less and Less" tiré du premier album, Employment, sorti en 2005. Cet album a connu un énorme succès tant critique que commercial et a valu au groupe 3 BRIT Awards en 2006 (plus grosses récompenses que peut recevoir un groupe de pop en Angleterre).

La foule répond au quart de tour, ça n'est que le premier morceau mais déjà des slammeurs passent au dessus de nos têtes ! On enchaine avec "Heat Dies Down" extrait du second album Yours Truly, Angry Mob sorti récemment. Ce disque est sorti depuis peu mais les fans connaissent déjà les paroles par choeur. Le troisième morceau enfonce le clou, "Ruby", single monumental propre à faire chanter un stade comme un seul homme, voit un Olympia debout (même à l'étage) sautant à
chaque fois que son implacable refrain revient ! Le plancher vibre et nous entraîne, qu'on le veuille ou non, dans son mouvement oscillatoire ... Ma voisine, rouge comme une tomate, me semble proche de l'explosion !

Le reste du concert sera à l'image de ces trois premiers titres, les Kaiser Chiefs enchainent les morceaux et on a l'impression d'entendre autant de hits. Leur savoir faire est tel que de "Na na na na naa" à "Oh My God" en passant par "Modern Way", "Everything Is Average Nowadays", "I Predict A Riot" ou encore "The Angry Mob", on ne peut que s'incliner devant leurs mélodies imparables et leurs refrains évidents. On croyait Supergrass le seul rescapé encore en activité du mouvement Britpop depuis le split de Pulp et depuis que Blur s'en était allé chercher ses influences loin du son Britpop traditionnel mais Kaiser Chiefs en ranime la flamme. Se nourrissant de la meilleure période de ces trois groupes (1994/1996) autant que d'influences punk ou post-punk, leur pop est universelle et est calibrée pour plaire au plus grand nombre. Par ailleurs, ils ne se prennent pas trop au sérieux, ne se piquent pas de faire de l’art, leur ambition, affirment-ils, c'est juste d'écrire de bonnes chansons et de faire passer un bon moment à ceux qui viennent les voir sur scène ... Mission accomplie !

SLB

Site des Kaiser Chiefs
Site des Good Shoes

Kaiser Chiefs à l'Olympia Kaiser Chiefs à l'Olympia
Good Shoes à l'Olympia Good Shoes à l'Olympia
Kaiser Chiefs à l'Olympia

Plus de photos du concert


Kaiser Chiefs à l'Olympia - 5 Juin 2007 - Setlist

Everyday I Love You Less and Less - Heat Dies Down - Ruby - Learnt my Lesson Well- Na na na na naa - Thank you Very Much - I Can Do It Without You - Modern Way - Everything Is Average Nowadays - My Kind of Guy - I Predict A Riot - Take My Temperature - The Angry Mob

Rappel : Highroyds - Oh My God